Les livres:

La dictature de la babycratie. Bruno Humbeeck, Maxime Berger

Nouveauté

La dictature de la

babycratie

Plus d'infos

Nouveauté

Pour en finir avec

le harcèlement

Plus d'infos

Nouveauté

Aménager la cour

de récréation

Plus d'infos

Parents, enseignants...

Eduquer ensemble

Plus d'infos

aider son enfant à bien vivre à l'école

Aider son enfant

à bien vivre à l'école

Plus d'infos 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dis, c'est quoi

le harcèlement ?

Plus d'infos

Leçons d'humour, rire pour rebondir. Bruno Humbeeck, Maxime Berger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leçons d'humour

Plus d'infos

Et si nous laissions nos enfants respirer, Bruno Humbeeck, Maxime Berger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si nous laissions

nos enfants respirer?

Plus d'infos

Prévention du cyberharcèlement et des violences périscolaires

 

 

 

 

 

 

 

 

Prévention du cyber-harcèlement

Plus d'infos

 Prévention du harcèlement  et des violences scolaires

Prévention du harcèlement

et des violences scolaires

Plus d'infos

Polo le Lapin

Polo le Lapin.

Fifi l'éléphant et la

souris Marcel qui le

harcèle tout le temps !

Plus d'infos

Polo le Lapin

Polo le Lapin.

se bouche les

oreilles

Plus d'infos

De Blanche-Neige à Harry Potter, Bruno Humbeeck

De Blanche-Neige

à Harry Potter,

des histoires

pour rebondir

Plus d'infos

Le rebond.

Documentaire sur

la résilience avec

Bruno Humbeeck

Plus d'infos

le bon choix amoureux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bon choix amoureux

Plus d'infos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un chagrin d''amour

peut aider à grandir.

Plus d'infos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'humour pour

aider à grandir

Plus d'infos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'estime de soi pour

aider à grandir

Plus d'infos

 

 

 

 

 

 

 

 

La narration de soi

pour aider à grandir

Plus d'infos

Les ressources de la résilience

Les ressources

de la résiliences

Plus d'infos

Berceaux maudits

Berceaux maudits

collaboration avec

Marie Cauderlier

Plus d'infos

> Les libertés mesurées

Un projet de Bruno Humbeeck et Maxime Berger.

Présentation du livre:

Quelle forme prend ma liberté ? Quand, sans emploi, j’ai du temps pour nous, mais pas d’argent ? Quand, je trouve un travail, mais si contraignant qu’il finit par me prendre tout mon temps ? Quand, enfin, l’on parvient à partir en vacances, mais pour un temps seulement ?

Comment mesurer sa liberté ? Quand je me remonte le moral en m’achetant de temps à autre un petit plaisir ou quand je me mets à dépenser sans compter, parce qu’il me prend l’envie soudaine de m’en ficher de tout ? Quand je me sens riche grâce à toi ou quand je ne pense plus qu’à toi, tellement je t’aime ?

Comment améliorer notre liberté ? T’imposer mes idées ou m’imposer de te connaître ? Entrer en contact avec le monde ou me penser beau comme un Dieu, tout en demandant si Dieu est beau ? Me mettre à mesurer ton degré de liberté par rapport au mien ou croire en ma liberté démesurée ?

 

Bruno Humbeeck et Maxime Berger proposent onze récits éclairés chacuns de textes philo-pédagogiques, illustrations et chansons. Onze fragments de la vie d’un couple autour de la notion de liberté. Onze libertés incomplètes et évolutives qui cherchent constamment leur place entre un désir d’évasion, voire d’affranchissement, et les multiples contraintes qui peuvent s’imposer à tous au cours de l’existence.

> Section Bonus "Les libertés mesurées":

 

En accompagnement de l'achat du livre, différents bonus sont proposés en podcast (accessibles via des QR Codes à l'intérieur de l'ouvrage). Les liens vers ces podcasts sont répertoriés ci-dessous.

Sont accessibles, pour chaque récit et texte philo-pédagogique:

1. Des lectures audio des différents récits théâtraux du livre,

2. Des vidéos de Bruno Humbeeck amenant un éclairage sur chaque chapître de l'ouvrage,

3. Des chansons de Maxime Berger associées à chacun des 11 chapîtres du livre.

> Cliquez sur les images ci-dessous pour accéder aux contenus.

Les libertés mesurées, Podcasts chapître 1:

1.1. Podcast: Eté 98 (Lecture de récit)

- Elle: Avais-tu peur de me perdre, à ce moment-là ?

- Lui: Oui. Je désirais juste ne pas penser au moment où il faudrait passer à autre chose. Cette plage me plaisait. Ta présence me suffisait. Le présent, juste le présent. Cette impression: comme si le temps s’étirait… J’aimais cela. Boire, manger, faire l’amour aussi, c’était génial ! Même si cela peut, peut-être, sembler puéril avec des yeux d’adultes. Cet été là, pas de plan de carrière, pas d’engagements à honorer, pas de maison à rembourser...

1.2. Podcast: Pourquoi m'aimes-tu ? (Bruno Humbeeck)

... C’est pour cela sans doute que l’amitié fait si aisément l’économie de la préférence et que l’amour fait si facilement l’impasse sur la question de la réciprocité. Car la véritable question que pose l’amour n’est pas “pourquoi m’aimes-tu ?” mais davantage “en quoi me préfères-tu ?” ou, plus subtilement “pourquoi moi ?”... Bien plus que l’amitié qui n’impose pas l’exclusivité, l’amour peut très bien survivre tout en demeurant en panne de réciprocité...

1.3. Chanson: Eté 98 (Maxime Berger)

Passer l'été, l'été à végéter

Où ai-je été, où vais-je aller?

Le soleil, le soleil,, le sommeil

hétéromorphe sur cette plage

je me love love contre toi...

Les libertés mesurées, Podcasts chapître 2:

2.1. Podcast: La machine (lecture de récit)

- Votre dossier est intéressant, énonça-t-elle. Malheureusement je ne peux tenir compte de ces activités particulières. Il va vous falloir être plus adaptatif. Veuillez lever le bras s’il vous plaît.

- Mais… D’après le syndicat je rentre tout à fait dans les conditions pour être exonéré !

- Certes. Cependant, je ne peux que constater que le barème en vigueur pour votre secteur d’activité ne tient pas compte de vos contrats en tant que créatif. Ce qui vous ramène de 156 à 3 jours de travail. Vous m’en voyez désolé. Votre bras s’il vous plaît.

- Non. Je ne peux accepter que vos balayez ainsi, tout ce qui a du sens pour moi ! ...

2.2. Podcast: I'm not a number, i'm a free man ! (Bruno Humbeeck)

... Le principe de l’être humain c’est qu’il est un individu à l’intérieur d’un ensemble d’individus qui sont en même temps ses semblables. Etre différent et semblable à la fois, c’est quand même très paradoxal, et ça suppose que, dès que l’on va me dénombrer, c’est-à-dire m’identifier comme étant quelqu’un à l’intérieur de ce groupe, on va effectivement contribuer à me faire exister. C’est pour cela que « I’m not a number, i’m a free man », est une phrase culte. Je ne suis pas qu’un numéro, je suis un homme libre, ou je suis un homme libre parce que je dépasse le statut de numéro...

2.3. Chanson: La machine (Maxime Berger)

La machine te dit toi: lever ton bras !

La machine te dit: Non. Pas celui-là !

La machine te dit toi: Fais hôcher ta tête !

La machine, la machine, la machine...

Les libertés mesurées, Podcasts chapître 3:

3.1. Podcast: Moksébo (Lecture de récit)

- Moksébo ! Mais moksébo ! Si je peux être franche, j’en suis tout émoustillée ! Cette chanson me donne l’impression de marcher sur du coton. Elle me fait me sentir légère, mais légère ! C’est vraiment vous l’auteur, vous ne me faîtes pas de blague !?

- Oui Mademoiselle, c'est bien moi. Est-ce que...

- Mais c’est merveilleux. Quelle chance j’ai de pouvoir vous parler ! Vous, vous cachez bien votre jeu ! C’est bien parce que ma copine m’a dit qui vous étiez que je me suis permise de vous interpeller car, à vous voir comme cela, vous ne payez pas de mine savez-vous ?...

3.2. La beauté sauvera le monde (Bruno Humbeeck)

...Et pourtant, aucun artiste ne semble plus pouvoir de nos jours, à l'ère de la surexposition médiatique et de la mise en spectacle numérique de soi, se contenter de frapper l'âme en plein coeur. Sommé de s'expliquer, contraint de se justifier, amené à plaider sa propre cause, l'artiste défendant son oeuvre face aux critiques voraces ou aux internautes rapaces ne fait pourtant en définitive que participer à la curée. En expliquant, il court le risque...

3.3. Chanson: Moksébo (Maxime Berger)

Moksébo cette petite chanson, impression de marcher sur du coton

Est-ce de l'artpège ou bien du demi ton? Moksébo ! Moksébo !

Moksébo cette petite chanson, (ça) donne envie de jouer à saute-mouton

et y a de la force dans l'interprétation ! Moksébo ! Moksébo !

Est-ce le début d'une suite polyphonique...

Bonus prochainement ajoutés:

Les libertés mesurées, podcasts chapître 4 > 11.